Donald Duck, les nazis et les missions lunaires

 

Walt Disney est connu pour avoir fondé en 1923 la société Walt Disney Company et avoir créé un bon nombre des personnages animés les plus connus au monde. Mais ce monsieur était aussi producteur, réalisateur, scénariste, acteur et conteur d’histoire, et surtout extrêmement intéressé à la science.

Une anecdote à ce propos: dans l’épisode de Donald Duck « The mad scientist » de 1944, le célèbre canard, après avoir reçu un coup sur la tête, pense qu’en mélangeant du CH2 et du NH4 il va créer du nitrogène, c’est à dire de l’azote. En bien, le CH2 n’est autre que la formule chimique du méthylène… qui sera officiellement découvert seulement dans les années 1960 par Joseph B. Lambert, chercheur California Institute of Technology.

donald-the-mad-chemist

Anecdotes à part, l’intérêt de Disney pour la science s’est matérialisé surtout dans les années 1950 quand sont sortis des films comme « Notre ami l’atome » (le film est accessible sur youtube: en vf http://www.youtube.com/watch?v=kaVb1xFOU-Y) ou plusieurs films éducatifs sur le programme spatial américain comme « Man in Space » et « Man and the Moon » en 1955; puis « Mars and Beyond » en 1957.

atom

Qu’est-ce que les nozis ont à voir avec ces dessins animés? En bien, les films sur le programme spatial américain, Disney les a réalisés en étroite collaboration de l’ingénieur allemand Wernher von Braun! Oui, LE von Braun, le concepteur du fameux missile balistique V2 pour la III Reich. Ce pionnier de l’astronautique était arrivé en Amérique en septembre 1945 avec d’autres scientifiques allemands de premier plan récupérés par les forces américaines lors de l’opération Paper Clip.

Von Braun avait rejoint l’armée en 1932, après ses études à l’École polytechnique fédérale de Zurich, et le parti nazi en 1937 pour pouvoir poursuivre ses recherches avec des moyens plus importants. Adulé par le régime — Hitler voit en lui le type du surhomme aryen —von Braun va de promotion en promotion jusqu’au poste de SS-Sturmbannführer (un grade paramilitaire du parti nazi, reconnus par plusieurs hiérarchies) . Finalement, sa carrière s’est poursuivi aux États-Unis, où, une fois naturalisé, il devient l’un des principaux responsables de l’agence spatiale américaine NASA et, à ce titre, il développe la famille de fusées Saturn qui permettront le lancement des missions lunaires du programme Apollo.

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*